Mais qu’est-ce qu’il se passe encore ? Où en est l’expérimentation Sudoc FRBR ?

Print Friendly, PDF & Email


« Bon ben alors qu’est-ce qu’i fabriquent à l’Abes, i nous bassinent avec leur FRBRisation là, et i s passe rien, quels pignoufs ceux-là alors. »


Le Pape, Philippe, 2012. Mais qu’est-ce qu’il se passe ? (3) Sudoc. RDA@Abes 19/12/2012 : https://rda.abes.fr/2012/12/19/mais-quest-ce-quil-se-passe-3-sudoc

“Souvenirs, souvenirs…” C’était tout juste six mois après les Journées Abes 2012 et le lancement de “l’expérimentation Sudoc FRBR” – pas un projet non, une ex-pé-ri-men-ta-tion où l’on échafaude des plans, on teste, on bidouille et on regarde comment ça tourne…

Il s’en est passé des choses depuis ! Reprenons les jalons.

2012 – 2014, étude et décision : on y va !

C’est donc au cours des Journées Abes 2012 qu’est annoncé le menu des festivités : Cataloguer dans un Sudoc « frbr-isé » en 3 étapes seulement.
A l’époque, on hésite encore sur les modalités parmi les possibles. Quelques spécifications et autres tergiversations plus tard, l’expérimentation prend forme et débute en 2014 avec la décision d’exploiter un algorithme de regroupement automatique de données développé par OCLC. Cette solution répond aux contraintes de l’Abes de ne pas engager de développements informatiques en interne ni de moyens particuliers.

2017, des nouvelles du chantier : on y est – en partie – mais on y est !

Cette fois, le point d’étape est réalisé lors d’une session parallèle de la 2ème Journée d’étude du groupe Systèmes & Données du programme « Transition Bibliographique ». Le billet publié dans la foulée sur le site « Transition Bibliographique » permet de préciser les choix retenus selon les contraintes techniques et l’évolution du contexte pour un passage en production dans la base Sudoc le 23 octobre 2017 (lire ou relire les commentaires des diapos 4 à 9).

En résumé

  • installation de l’algorithme [N.D.L.R : appelons-le algoclc1] dans la base de production du Sudoc avec des paramétrages propres à l’Abes issus de spécifications en accord avec le modèle FRBR et les évolutions de formats en cours
  • calculs de regroupements automatiques de notices bibliographiques liées à une notice de “pré-œuvre” ou notice de regroupement sans intervention humaine possible. Même s’il peut paraître timide car dicté par la prudence, il s’agit d’un premier pas concret dans la visualisation de la transition bibliographique
  • adaptation de l’environnement de production du Sudoc pour intégrer les nouveautés : création de notices autorité Tr de regroupement et de zones 579 insérées dans les notices bibliographiques. Redondance des informations dans les notices et aucune visibilité dans l’interface publique assumées. Les avancées de la normalisation et la structuration des notices actuelles ne sont pas encore suffisantes pour construire des notices d’œuvre en tant que telles et créer les autres entités dans les règles de l’art de l’époque [N.D.L.R : depuis LRM est arrivé]
  • mise à disposition de la documentation dans le Guide Méthodologique et J.e-cours (28-11-2017) FRBRISER les données du Sudoc.

Pour aider l’Abes à relever les problèmes rencontrés, un fichier partagé de signalement des anomalies est mis à disposition des catalogueurs désireux de suivre l’expérimentation de plus près.

L’objectif est d’évaluer ce qu’il est possible de frbriser automatiquement et à quel niveau de granularité, dans le système actuel de gestion de métadonnées du Sudoc afin de se préparer à une migration dans un nouveau système. Cette expérimentation doit servir les projets en cours.

2018, piqûre de rappel, bilan et perspectives : on continue !

Le chemin parcouru est présenté lors de la 3ème Journée d’étude du groupe Systèmes & Données du programme Transition bibliographique le 6 novembre 2018 : « Des données à FRBRiser : destinations et correspondances« .

La présentation reprend l’historique du dossier puis fait le point sur l’évaluation et notamment sur les nombreux retours des catalogueurs qui ont permis de mieux détecter les problèmes et de les discriminer. Un premier bilan ayant pu être réalisé au printemps 2018, l’Abes décide de continuer l’expérimentation et se lance dans la rédaction de nouvelles spécifications qui ont pour but d’améliorer les résultats des calculs de regroupement

Aujourd’hui, l’Abes tient à remercier tous les collègues du réseau pour leur participation active et précieuse qui permet de poursuivre l’effort. Un prochain billet donnera plus d’informations sur les étapes à venir.

Une affaire à suivre donc…

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez